Les émotions féminines et les montagnes russes hormonales

La vie hormonale des femmes


La femme est une prodigieuse machine à hormones grâce à son cycle, mais pas que…les émotions et le bon fonctionnement du corps en nécessitent aussi.

A quoi servent nos hormones dans la gestion des émotions?


"On compte pas moins de 500 cycles dans la vie d’une femme! Quel travail! Le corps est un merveilleux ouvrier pour notre vie sur cette Terre. "



Les oestrogènes et la progestérone régulent notre cycle menstruel depuis les premières lunes de la jeune fille dont le sang commence à couler jusqu’à la femme de l’âge d’or qui devient ménopausée.


On compte pas moins de 500 cycles dans la vie d’une femme! Quel travail! Le corps est un merveilleux ouvrier pour notre vie sur cette Terre.


Les oestrogènes servent au moment de la puberté pour le développement corporel interne et externe. Ainsi la jeune fille deviens une femme.

Quand à la progestérone, qui est produite par les ovaires, elle complète les effets de l'oestrogène et permet l’implantation de l’oeuf dans l’utérus ainsi que le bon déroulement de la grossesse.


Lors des cycles menstruels ou lunaires, ces hormones jouent un grand rôle. A tour de rôle elles jouent à merveille leurs fonctions. C’est d’abord l’oestrogène qui rentre en piste lors des 14 premiers jours du cycle grâce aussi à la FSH pour permettre d’ovuler. Puis la progestérone rentre à son tour dans ce jeu du cycle féminin, pour épaissir l’endomètre de l’utérus et recevoir l’oeuf. Enfin, sur la dernière partie, les hormones baissent petit à petit jusqu’au prochain cycle et ainsi contribue au sang qui s’écoule (c’est en fait l’endomètre qui saigne dont une partie est éliminée) pour nettoyer le corps.

Vous comprenez maintenant l’importance des règles qui servent de nettoyage et de purification pour le corps.

Car oui les règles n'éliminent pas que le sang et l’endomètre. Le sang élimine avec lui les émotions du mois aussi…


"Ainsi, chaque émotion génère une sécrétion (fabrication) d'hormones.

On dit que nous vivons une centaine d’émotions par jour."



Les femmes jouent aux montagnes russes avec les émotions


Maintenant que nous comprenons que nous ne pouvons être linéaire par le cycle menstruel, regardons de plus près les émotions.

Il existe d’autres hormones que celles du cycle. Ces dernières ne peuvent nous échapper, même si les femmes voudraient bien s’en débarrasser pour ne plus être irritable, énervée, à fleur de peau ou encore fatiguée!


Il existe une cinquantaine d’hormones dans notre corps. Fabriquée par le système nerveux ou certains organes (comme le coeur, les reins, les ovaires, les testicules, les intestins), elles sont comme des facteurs distribuant au corps ce qui est nécessaire.

On comprend déjà qu’il faut donc que les organes et le système nerveux fonctionnent bien pour fabriquer ce qui est nécessaire et en bonne quantité.


Voici quelques hormones qui jouent des rôles dans les émotions :

La dopamine: hormone de la joie

L’adrénaline : hormone du stress

Le cortisol : hormone de la détente

L’ocytocine : hormone du plaisir et qui déclenche l’accouchement


Ainsi, chaque émotion génère une sécrétion (fabrication) d'hormones.

On dit que nous vivons une centaine d’émotions par jour.

Imaginez maintenant, tout ce que cela demande au corps surtout si on ne lui laisse pas le temps de se reposer!


On parle d’émotions distinctes comme l'optimisme, l'amour, la soumission, l'appréhension, la crainte, le désappointement, le remord, le mépris, l'agressivité, intérêt, sérénité, acceptation, distraction, songerie, ennui, dégoût, la contrariété, l'intérêt, la confiance, la peur, la surprise, la tristesse, la colère, l'anticipation, la joie, la confiance, l'admiration, la terreur, l'étonnement, le chagrin, la rage, la vigilance, l'extase, la nostalgie, le ressassement…

Sais-tu faire le distingo envers chacune d’elle? Es-tu capable de ressentir en toi chaque émotion en te remémorant un souvenir qui va avec chaque émotion?


Alors pourquoi dit-on que les femmes sont très émotive ou plus émotive que les hommes? Et est-ce vrai?


"Et une femme qui n’écoute plus ses émotions devient une femme qui déborde… "


La femme, de nature YIN


La femme est de nature Yin.

Cela ne signifie pas qu’elle n’est que yin ou qu’elle est plus yin.

Non cela signifie que ces attributs physiques et psychiques lui permettent normalement de vivre plus facilement sa nature yin en lien avec la lenteur, la douceur, la patience, le silence, l’introspection.


Dans notre société occidentale, où la femme est devenue un compaire de l’homme pour exister, elle a oublié ses valeurs yin dont l’écoute de son corps et de ses intuitions.


Pourquoi, je vous parle de ceci dans un article sur les émotions?

Tout simplement, parce qu'en s’éloignant de sa nature féminine, la femme à arrêté d’écouter ses émotions.

Et une femme qui n’écoute plus ses émotions devient une femme qui déborde… les larmes coulent, les cris résonnent dans la maison, les pleurs se déversent, les rires sont extrèmes...Les émotions débordent non pas parce qu’elles sont refoulées mais parce qu’elles ne sont pas écoutées dans le corps.

Ce corps, qui je le rappelle, est au centre de la fabrication des hormones qui régulent les émotions.

C’est un peu comme le chat qui se mord la queue!

Reprenons :

Afin que les émotions ne débordent pas il faut écouter le corps. Et pour que le corps fabrique les hormones en conséquence des émotions et ne pas le surcharger, il ne faut pas créer trop d’émotions.


Ainsi, les femmes ne sont pas plus enclin que les hommes à être émotives. Cela dépend de la quantité et de l’accueil de ses émotions.


Mais alors comment créer moins d’émotions? En écoutant son corps, en accueillant et en revenant à ce silence où l’émotion peut expliquer ses raisons et ainsi permettre des prises de conscience.


Commençons par étudier les hormones.




"Ces émotions sont comme des témoins que le bonheur existe au pas de ta porte,"


La dopamine : hormone de la joie


En médecine traditionnelle chinoise, il existe 5 émotions principales : la joie, la peur, la tristesse, la nostalgie, la colère.


Ainsi, même la joie est une émotion qui peut déséquilibrer le corps. Car on entend par joie, soit qu’il en manque dans la vie, soit que cette joie est excessive. Vous devez certainement connaître une personne autour de vous qui passe son temps à jouer au joyeux luron, à faire rire la galerie, à rire d’un rire très fort…


La médecine chinoise cherche non pas la joie mais le bonheur. Et dans notre société nous confondons souvent les deux. Pour accéder au bonheur, il faut partir en quête de la tempérance, la sérénité et ce fameux calme intérieur qui vient avec une certaine maîtrise de ses émotions.

Car oui, il est impossible de ne pas avoir d’émotions contrairement à ce que certains courants cherchent à montrer par des méthodes thérapeutiques ou holistiques.

Vivre, c’est accepter de passer par des hauts et des bas, des émotions aussi variées que la vie.


La joie a pour voisine l'allégresse, l'euphorie, la jubilation, la liesse, l'exaltation, l'enchantement, la délectation, le ravissement…

Dès que vous ressentez une de ces émotions, votre corps déclenche cette fameuse dopamine.

Cette hormone permet ainsi une meilleure digestion, une meilleure respiration, elle permet de résister aux infections plus facilement ou encore de guérir plus vite face aux aléas de la vie.


Pourquoi, nous empêchons nous la joie alors? Car nous croyons devoir vivre selon les principes de notre famille ou de la société.

Peut être es-tu directrice d’une grosse entreprise en région parisienne et que tu aspires à vivre dans le département de la Creuse pour créer ton jardin?

Peut être es-tu mère au foyer et tu rêves de créer ton entreprise?

Nous sommes conditionnés par les croyances mais la vie offre un champ des possibles infinie. Dans tous ces possibles, il y en a de nombreux qui sont là pour te rendre heureux et qui sont à ta portée de main dès maintenant.

Veux-tu essayer la pole dance ? Mais tu n’oses pas par rapport à ton surpoids ? Veux tu vivre au bord de la mer ? Mais faute d’argent tu n’oses pas y croire? Tout ceci ne sont que des excuses; car une fois que tu feras les pas vers la vie de rêve que tu désires, l’univers se chargeras de t'accompagner pour t’ouvrir les portes de ce rêve.

As-tu déjà vécue une joie excessive comme le jour de ton mariage, la naissance de tes enfants, le sommet d’une montagne, un moment inoubliable avec ta grand-mère où les larmes te venaient car l’émotion était trop, très forte.

Ces émotions sont comme des témoins que le bonheur existe au pas de ta porte, Pour autant te vois-tu vivre constamment dans cette émotion forte? Tu finirais vite par t’épuiser!


Aimer la joie, c’est avant tout, selon moi vivre l’instant présent de ce qui se présente avec des petits cadeaux comme des surprises gigantesques.

Et lorsque certains événements ne sont pas joyeux, il est sage d'accepter qu’il en ai ainsi et que la joie va revenir comme une roue qui tourne et qui présente ces différentes facettes.

Tu peux même jouer à trouver de la joie dans ce qui te rend triste, te déçois…


Alors trouve la joie en chaque chose sans pour autant renier les autres émotions!




"Change toi pour diminuer ton stress. "


L’adrénaline : hormone du stress, de la colère et de la peur


Cette hormone ne quitte plus notre société. Elle est comme la malbouffe :

en surconsommation!

Qui dans notre société n’a pas connu de stress? Et ne commencez pas à idéaliser les pays du bout du monde où leur stress est de trouver de la nourriture quotidienne, de ne pas mourir jeune, d’avoir le droit à autre chose qu’au travail. Alors oui ils sont souvent plus heureux qu’en France car ils acceptent leurs conditions. Pour autant est-ce que cela signifie que leurs conditions, avec notre regard d’Occidentaux, sont justes?


Le stress génère dans le corps de nombreuses émotions et des sensations physiques et psychiques comme l'irritabilité, le relationnel réduit, les trous de mémoire, la fatigue, l'épuisement en fin de journée, les insomnies, le manque de confiance, la lassitude, la tristesse, la démotivation, la baisse de libido…

Te reconnais-tu dans ces symptômes?

Alors change toi pour diminuer ton stress.


Tout d’abord, commence par identifier le facteur de stress? le travail, une situation familiale compliquée, un conjoint brutal…

Puis met en place une hygiène de vie qui te permettra de prendre les bonnes décisions et fabriquer l’adrénaline nécessaire.

Une bonne hygiène de vie passe par une bonne alimentation avec des aliments bruts, non transformés, le plus bio possible. Il est nécessaire de boire suffisamment d'eau pour les échanges cellulaires. Le corps réclame de dormir selon ton besoin et pas trop tard, ni en regardant les écrans tardivement. Bouger ton corps plusieurs fois par semaine est aussi une habitude à prendre. Mais aussi, te reposer, en dehors du sommeil, et buller sont bon pour l'esprit ! Enfin, en respirant régulièrement, tu diminues la pression cardiaque; marrant en ces temps où le port de masque est obligatoire!

Cela te paraît banal mais test et tu verras l’effet rapide sur ton esprit et ton corps.

Puis une fois que tu sens ton corps et ton esprit apaisés, regarde en face la situation : en fais-tu trop au travail? Dois-tu changer de travail? Dois-tu changer de vie? Dois-tu quitter ton conjoint ou te faire aider pour y arriver? Dois-tu lâcher prise?

Une fois que tu auras identifié ce que tu dois changer, pose 3 actions concrètes et datées pour avancer sur ce chemin de bonheur qui t’attends.


Le stress, ainsi que la colère et les peurs sécrètent l’adrénaline. Cette hormone fabriquée lors des sensations fortes, se produit aussi lors d’un saut en parachute si tu as peur ou dans un grand huit (manège)!

Le problème ce n’est pas l’adrénaline, mais la sur stimulation de cette dernière, et qui s’épuise avec le stress.

Alors bienvenue dans une vie où tu es responsable de ta santé, en commençant par une bonne hygiène de vie.

Des pratiques comme l’auto-hypnose, la méditation, la sophrologie, l'EFT, la marche en nature… sont des activité que tu peux mettre en place pour apaiser ton mental et trouver des nouveaux chemins de bonheur.



"Ainsi, plus tu es détendue, moins tu secrètes d’émotions donc d’adrénaline et donc tu épuises moins ton organisme. "


Le cortisol : hormone de la détente et copine de l’adrénaline.


La société ne prône pas la détente.

On vous l’autorise lors des vacances. Buller en regardant les nuages passés, bronzer en accueillant le soleil sur sa peau, regarder et écouter le bruit des vagues, observer la danse des oiseaux…faire l’amour!

Forcément ces activités ne sont pas rentables pour la société! Mais elles le sont pour nous!


Oui, car imagine que tu te mettes à capitaliser sur toi! Ce serait comme un cadeau car tu t'offres du temps pour te faire du bien et profiter de vivre. Cela demanderait de faire certains choix ! Peut être moins de vacances, une maison ou une voiture moins luxueuse mais du temps pour apprécier la vie!

Se détendre passe par de petits gestes quotidien afin d'apporter une nouvelle vision à ta journée : une musique, s’allonger dans le canapé avec un livre, boire une tisane, marcher en nature, mettre des bougies, discuter avec une amie…


Ainsi, plus tu es détendue, moins tu secrètes d’émotions donc d’adrénaline et donc tu épuises moins ton organisme.

L’avantage aussi c’est que tu fabriques du cortisol qui sert à transformer les réserves de graisses en sucre pour apporter de l’énergie à l’organisme et la diriger au bon droit. Face à un ours, par exemple, c’est le cortisol qui sait qu'il faut envoyer l'énergie dans les jambes pour courir et te sauver! En fait, c'est pas un bon exemple, car face à un ours, tu utilises une bombe à poivre!


Mais plus tu es stressée, plus tu fabriques du cortisol et plus tu prends du poids car cette hormone allume l’alarme : "besoin de sucre". Tu manges plus que de raison a ce moment là et ce que tu manges, tu le stock encore plus!!!

Je sais de quoi je parle, comme diététicienne, j’ai pris 10 kg en 1 mois quand j’ai décidée de divorcer!


"Accéder au plaisir, c’est s’offrir la possibilité de jouir sa vie avec un grand OUI pour honorer ta vie et ton chemin. Celui que tu as choisie. "


L’ocytocine : hormone du plaisir, de l’amour !


Pour mes 2 premiers enfants, lors de l’accouchement, j'ai perdu les eaux sans arriver à déclencher le travail par les contractions! J’avais pourtant lu un livre qui se nomme : “Occytocine, l’hormone de l’amour” de Pr Kerstin Uvnas. C’est à mon troisième accouchement, que j’ai pu vivre le sens de ce livre.

Malgré une perte des eaux, je n’avais toujours pas de contractions.

J’ai alors menti quand à l'heure de la perte des eaux face au médecin afin de me laisser le temps de sécréter cette fameuse hormone. Et pour cela, j’ai demandé à mon mari de partir en catimini de la clinique pour rentrer chez nous (45 minutes de voiture et on vivait en montagne!). J’ai ressenti le besoin de me faire du bien dans mon cocoon et devinez quoi? Au bout d’une heure j’avais enfin des contractions et j’ai pu accoucher quasi seule à la clinique. En écoutant mon intuition, je m’offrais l’amour nécessaire pour mon corps, L’ocytocine est alors apparue!


Les femmes ont oublié la notion de plaisir.

Elles se privent de chocolat pour perdre du poids, elles se force à faire du sport alors qu’elles n'aiment pas en faire, elles font parfois un métier pour seulement gagner de l’argent et nourrir le foyer, elles se force à parler à leurs copines ou familles pour être gentilles!!!! Mais où est le plaisir?

Es-tu capable de prendre du temps pour toi et de dire non à tes enfants qui t'accaparent?

Es-tu capable de lécher le moule du gâteau au chocolat sans culpabiliser?

Es-tu capable de dire que tu aimes faire l’amour pleinement et que tu aimes le sexe?

Es-tu capable de jouir de la vie sans te soucier des avis des autres?


Accéder au plaisir, c’est s’offrir la possibilité de jouir sa vie avec un grand OUI pour honorer ta vie et ton chemin. Celui que tu as choisie.

Ton corps, t’offriras comme cadeau l’ocytocine qui permet l’attachement, l’allaitement, les relations sociales, la confiance en soi, la fidélité. On sécrète ainsi cette hormone quand on fait l’amour, quand on regarde une personne dans les yeux, quand on sent l’odeur de notre bébé, quand on jouit en dansant (oui, c'est possible!)...

Cette hormone a un énorme pouvoir sur nous, tel un philtre d’amour afin de nous aider dans notre épanouissement personnel.


Ainsi, plus on aime, plus on sent en nous l’émotion d’amour qui nous envahie.


Aussi simple que cela… Alors prête pour faire l’amour? Tu peux commencer seule, ne l’oublie pas!


Bon voyage dans le bain des émotions et des hormones. Audrey


Bienvenue dans l'authenticité de la vie avec mes mots

Inscris toi pour ne louper aucun article

  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram

Tu as un message? Partageons nos idées

Audrey by Ame de femme "journal d'une nana authentique"