Nouvelle : La voix du destin

Octobre 2018,


"Je crois que j’ai entendu du bruit sous le lit."



Je me réveille en sursaut, mon coeur bat à cent à l’heure.

J’allume la lampe-torche de mon téléphone, la tête embuée par le sommeil.

Je passe la tête sous le lit pour découvrir ce qu’il se passe?

Au moment où mon visage observe sous le sommier, une vague de froid m'arrive dessus tel un raz de marée. Des frissons parcourent mon corps de la tête aux pieds, comme si j'avais touché un fil électrique.

Que m’arrive-t-il? Je me sens vidée par cet instant coupé de la réalité et du temps et à la fois remplie de sérénité. Combien de temps cela a duré?


Isabelle, me dis-je. “Ne commence pas à imaginer quoi que ce soit, garde les pieds sur terre et la tête froide. Tu sais que ton esprit déborde d’imagination.”


Mais comment ne pas commencer à croire qu’il m’arrive quelque chose de mystérieux depuis le 22 juillet 2018.

Voilà 3 mois que j’enchaîne des situations de plus en plus embarrassantes. Mon entourage commence à se poser des questions sur mon comportement, pas très naturel selon les codes sociétal. Je commence même à douter de mon état psychique!


Je suis enseignante à St Maximin; où nous avons emménagé depuis peu afin de vivre plus sereinement que dans l’agitation de la capitale. On peut dire que je suis servie avec ces phénomènes étranges.


La dernière fois, une vieille femme m’est littéralement tombée dans les bras en me remerciant de l’avoir aidée. Elle est repartie tout en me disant avec un grand sourire espiègle : Merci Marie, les femmes ont bien besoin de se réveiller!” Mais je ne m’appelle pas Marie lui ai-je répondu. C’est Isabelle, mon prénom.

Et pour seule réponse, elle me fît un clin d’oeil qui me laissa sans mot.


Juillet 201

Je me rappelle le 22 juillet, où ces phénomènes ont commencé.

Je me promenais dans les petites ruelles de St Maximin, quand je tomba nez à nez avec une bonne soeur, venue pour les célèbres fêtes de Marie-Madeleine, la sainte patronne de ce village. Au moment où j’ai regardé cette soeur dans les yeux, j’ai commencé à me sentir vaciller jusqu’à m’évanouir.

Lorsque je me suis réveillée, une petite foule s’était amassée autour de moi avec des billes à la place des yeux. J’avais la sensation d’être une vivante revenue du royaume des morts. Un pompier me demanda alors comment je me sentais et me pria de rester tranquille le temps que l’ambulance arrive. Mais je me sens très bien m’entendais-je dire au pompier!

Le pompier me regarda d’un air sérieux en me disant : “Écoutez madame vous êtes restée 10 minutes sans conscience, votre corps convulsait avec des sursauts à priori très importants.

En l’écoutant, un flash comme une vision, me revint en tête. Je revois la scène devant mes yeux durant ces 10 minutes d’absence. Je reconnais les visages, j’entends à nouveau ce qu’ils disent pendant qu’ils me regardent tous, mon corps en spasme. Puis je me rappelle d’elle, de cette soeur que je ne connais pas. Je ne peux pas leur raconter cela. On me prendrait pour une folle. Suis-je folle?


Pendant que les infirmières m’oscultent, je ne cesse de repenser à ces images, et surtout à la vision d'une femme qui n'était pas présente à mon réveil.

Elle était belle, habillée simplement mais avec volupté, un châle rouge autour de ses épaules et surtout un sourire d’une telle bienveillance. Qui est-elle et pourquoi m’avoir montré l’image de mon corps qui tressaillait, comme si j’étais sortie de mon corps pour me permettre de m’observer. Que m’est il arrivée ? Et ses mots qui résonnent sans cesse dans ma tête : “ose habiter tout ton corps!”


O

ctobre 2018,

Sur le sol de ma chambre, je repense à ces mots “Habiter mon corps”, mais qu’est ce que cela signifie? Qui est cette femme? Existe t-elle vraiment? Comment ai-je pu observer mon propre corps?

J’ai déjà lu des articles sur les sorties de corps. Les personnes témoignaient de tunnel blanc, de lumière, d’ancêtres morts qui venaient leur parler.

Moi, je n’ai rien vu de tout cela, j’ai simplement vue une femme que je ne connais pas.

Je peux la décrire comme si elle était vivante. Jusqu'à sentir son parfum de myrrhes et de rose, avec des effluves de jasmin!




22 décembre 2018

Cette année, nous avons décidé de fêter Noël en famille à Avignon. Je rencontre enfin la femme de mon frère venu tout droit de New-York. J’aime tout de suite son authenticité à l’américaine, sa franchise et ses aspirations pour la condition de la femme.


Pendant ces quelques jours, je passe beaucoup de temps à discuter avec Sara. J’ai l’impression de deux soeurs qui se connaissent depuis toujours. Elle m’explique l’importance, selon elle, que les femmes osent aujourd’hui prendre leur place de leadership. Une place d’honneur pour rendre ce monde plus enclin à l’intuition, l’émotion et l’écoute.

Sara me fait rêver avec tous ses désirs, ses stages et festivals qu’elle organise à New-York comme éveilleuse du féminin.


24 décembre 2018

Ce soir, entourée de ma famille, j’oublie les derniers mois de doute. Je me sens légère avec l’envie de m’amuser, de boire un verre. A la radio, j’entends un chant de Noël et à cet instant mon corps se met à trembler, mes yeux se révulsent et de nouveau c’est le trou noir. Sauf que cette fois, pendant que les autres s’attroupent et me secouent pour me réveiller, je la vois et l’entends à nouveau cette femme au châle rouge. Elle est lumineuse, elle me donne envie de m'asseoir à ses côtés. Alors elle me tend une coupe pleine de sang et me dit ses paroles : “Viens à moi, et libère-les”.

Comme la dernière fois, des têtes ahuries m’entourent à mon réveil, mais cette fois Sara me prend la main et dit. “Ne vous inquiétez pas, elle a juste fait un petit malaise vagal” et elle me fait un clin d’oeil. La même malice que j'ai pu voir dans le clin d’oeil de cette vieille femme au marché de St Maximin!



Ce soir, en ouvrant mon cadeau de Noël, de la part de Sara, je sais au plus profond de moi que je vais avoir des réponses à mes questions. J’ouvre mon cadeau comme un trésor et souris en lisant le titre du livre qu’elle m’a offert : “le livre de l’élue, de Kathleen McGowan”. Une nouvelle aventure commence pour moi avec l’aide de Sara.



Et c’est pour ça que je pars à New-York.









Bienvenue dans l'authenticité de la vie avec mes mots

Inscris toi pour ne louper aucun article

  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram

Tu as un message? Partageons nos idées

Audrey by Ame de femme "journal d'une nana authentique"